Sélectionner une page

Conjointement à la création d’un groupuscule terroriste “front de libération du Champsaur”, la FDSEA05 et ses affidés ont attaqué la préfecture de Gap et bloqué une partie des Hautes-Alpes.

Le “front de libération du Champsaur” a fait connaitre son existence samedi 24 août 2019. Ce groupuscule, qui emprunte sa communication à DAESH (Etat Islamique), est composé d’une petite dizaine de personnes et possède l’armement standard des chasseurs. Il faut savoir que l’état a financé les permis de chasse des industriels ovins.

Immédiatement après la constitution de ce groupuscule terroriste, la FDSEA05 apportait son soutien, par la voix de Sandrine Hauser.


Sandrine Hauser, responsable de la FDSEA05

3 jours après la vidéo des terroristes du “front de libération du Champsaur”, la FDSEA05 et ses affidés lançaient leurs (maigres) troupes à l’assaut de la préfecture des Hautes-Alpes.

D’après des témoins sur place, des personnes (hommes et femmes) ressemblants fortement aux apprentis terroristes du “front de libération du Champsaur” étaient présents devant les grilles de la préfectures du 05…

Comme à leurs habitudes, le lobby agricole a utilisé ses “bêtes de rente” pour bloquer la prefecture de Gap. Un sursis pour ces moutons avant d’être envoyés à l’abattoir.

Face à l’échec de la “grande mobilisation” escomptée par la FDSEA05 et ses supplétifs, les industriels ovins ont fait ce qu’ils savent faire de mieux : incendier et déverser du purin dans les rues et sur la voiture, nous rappelant que l’industrie agricole est l’un des plus gros pollueur de France !

Face à l’absence de fermeté des pouvoirs publics (contrairement à la répressions des Gilets Jaunes) et à la complaisance -démagogique et clientéliste- des politiciens, le lobby agricole a augmenté la pression, en faisant des Hautes-Alpes une zone de blocage et de non-droit.

Le but final de l’industrie ovine est d’obtenir davantage de subventions, davantage d’aides financières, davantage d’indemnisations qui sont des subventions déguisées.

Pour finir, le gouvernement Macron va céder face à l’industrie animale (qui a reçu le soutien de chasseurs) car il s’agit de s’attirer les “bonnes grâces” de son électorats, au détriment du Vivant et des contribuables français.

Le Klan du Loup a été la première association a (fortement) réagir. One Voice a fait part de son intention de déposer plainte. Férus a comparé le “front de libération du Champsaur” avec “les manifestations terroristes du FLNC” ; les Corses apprécieront…

D’après nos sources, le FrAC ferait converger 2 unités vers le 05 et un groupe germano-suisse se réclamant de l’ARM (Animal Right Militia) ferait de même.

Ce qui est certain, c’est qu’en faisant preuve de faiblesse face à une poignée d’industriels ovins, les gouvernements successifs ont encouragé le lobby agricole dans sa surenchère et ont exaspéré la grande majorité des Français favorables au Loup.

La situation va devenir -réellement- explosive dans les mois qui viennent. Le gouvernement Macron et le lobby agricole en porteront toute la responsabilité.

La Rédaction