Sélectionner une page

La fédération de chasse de l’Aude porte plainte pour diffamation

Dans sa lettre ouverte du «cœur de l’Occitanie», Yves Bastié, président de la Fédération départementale des chasseurs, demandait que la justice se prononce sur les propos tenus par Willy Schraen, président de la Fédération nationale (FNC).

«Nous avons transmis les éléments à notre avocat», précise-t-on à la Fédération départementale, qui annonce un dépôt de plainte pour diffamation.

«Nous avons transmis les éléments à notre avocat», précise-t-on à la Fédération départementale, qui annonce un dépôt de plainte pour diffamation. Dans sa lettre ouverte aux chasseurs d’Occitanie, le président national avait avancé une «mauvaise gestion» et un «fonctionnement anormal» de la Fédération audoise. Dans sa réponse, Yves Bastié avait nié de tels faits, rappelant «l’équilibre financier» de chaque exercice budgétaire.
C’est l’instauration du permis national à 200 €, avec 50 € destinés à la Fédération nationale, et avec en toile de fond le financement des dégâts causés par les sangliers, qui est à l’origine du différend entre les deux hommes.

Suite à cette mesure, la Fédération départementale des chasseurs a choisi pour cette nouvelle saison d’instaurer des frais de dossiers spécifiques de 5 € pour la chasse du petit et grand gibier dans l’Aude, pour les chasseurs qui prendraient leur permis à l’extérieur du département, ainsi qu’un chèque de caution de 50 € pour la délivrance du carnet cynégétique, mesure qui existait depuis six ans pour le petit gibier mais qui a été étendue aux grands gibiers. Une mesure d’équité, avancée par la Fédération départementale mais «des pratiques discriminatoires», selon Willy Schraen, sur la foi du Code de l’Environnement. Dans sa lettre au préfet de l’Aude en date du 13 juin, Willy Schraen réclame «en urgence» son intervention pour «mettre fin au dispositif de cette fédération», alors que ces mesures ont été rendues obligatoires par arrêté préfectoral, et donc acceptées par les services de l’État…

La Fédération départementale des chasseurs est d’autant plus agacée que dans sa lettre au préfet, Willy Schraen ne cache pas avoir sollicité les autres fédérations pour «donner la consigne à leurs adhérents (qui pratiqueraient leur loisir dans l’Aude) de ne pas adresser de règlement, ni de chèque de caution et à exiger la délivrance gratuite de ce carnet cynégétique»

Par ailleurs, la Fédération audoise des chasseurs indique ne pas être la seule à faire les frais de l’instauration du permis national et de la problématique du financement des dégâts causés par les sangliers, qui ont conduit l’organisme à instaurer la cotisation à l’hectare.

Dans l’Aveyron, des contestations se sont élevées contre cette mesure, alors que les fédérations des Landes et du Gers ont déjà adressé un courrier à la Fédération nationale pour demander des mesures pour compenser la croissance régulière des indemnisations et la difficulté de leur financement. «C’est un système à bout de souffle qui s’effondre et qui a certainement fait la bascule cette année», écrit ainsi le président de la Fédération des Landes.

Lire la suite ici