Sélectionner une page

Le samedi 5 octobre [2019], tous les amis du Vivant prirent part, d’une manière ou d’une autre, à la manifestation annuelle et nationale contre la chasse.

Ceux que la maladie frappa et qui ne purent pas être présents étaient dans nos cœurs.

Bien sûr, la presse sélective dans ses fantasmes passa sous silence cet événement préférant promouvoir les manifestations de réactionnaires.

La France INSOUMISE, les VERTS, le Parti Animaliste nous apportèrent leur soutien et nous savons que pour abattre la féodalité antidémocratique du monde de la chasse, il conviendra d’unir toutes les forces de mieux.
Notre cortège enthousiaste croisa vers la place de la République un cortège de Gilets Jaunes et nous pûmes fraterniser sur le thème de l’union des défenseurs du peuple français, des animaux, de la nature contre la Macronie qui sert les chasseurs et tous les lobbies.
La presse ment pour servir le pouvoir en dissimulant que la mobilisation citoyenne reste active malgré la propagande anesthésiante et l’instrumentalisation de la violence et de la peur.

Ainsi que je l’indiquais à la tribune, paraphrasant SIEYES, « Qu’est-ce que la chasse ?
Tout dans l’État.
Pas grand-chose dans la société.
Que doit-elle devenir ?
Disparaître ».

L’an passé, la DORDOGNE comptait 19.700 chasseurs. Cette année, ils sont dans ce département 19.200, soit 700 de moins.
Et combien sont-ils à l’échelon national ?
Le nombre est bien évidemment secret.
Le lobby corporatiste hérité de l’ordonnance PETAIN du 28 juin 1941 ne tient pas à ce que l’on mesure sa faiblesse.
Chaque année, ce nombre diminue et on peut objectivement l’évaluer à environ 800.000.

Militants du Vivant, l’an prochain vous serez présents à PARIS pour dire non à la chasse, le samedi 10 octobre 2020.

N’oubliez pas que seuls valent ceux qui savent être debout !
Vous viendrez à la manif pour le Vivant et peut-être encore vos successeurs, jusqu’au jour où le loisir de mort sera aboli, ce qui ne manquera pas d’advenir !

Gérard CHAROLLOIS
CONVENTION VIE et NATURE
Une FORCE POUR LE VIVANT