Sélectionner une page

Après les ourses MELBA et CANNELLE, les chasseurs de sangliers ont tué une troisième ourse en Ariège, en ce mois de novembre [2021].

L’ourse victime, suivie de deux oursons, a eu le temps de charger et de mordre le chasseur à la jambe.

Par-delà les habituelles clameurs des hommes contre nature, il faut constater un fait :
Des dizaines de milliers de randonneurs parcourent chaque année ces montagnes et nul n’a été tué par un ours.
Des milliers d’ours vivent en Espagne et dans l’Est de l’Europe en bonne intelligence avec les humains.
Mais une ourse protégeant ces petits, traquée par les chiens, peut charger pour défendre sa progéniture.

Moralité : dans les Pyrénées (comme partout), il y a trop de chasseurs.

Consolons-nous, nous qui n’aimons pas le loisir de mort, ils sont désormais moins d’un million en France (984.000) et ce nombre diminue sans cesse.

Un jour, l’humain vivra en paix avec la Nature et les ourses n’auront plus besoin de charger pour défendre leurs petits et n’auront plus à mourir sous les balles.

Gérard CHAROLLOIS
CONVENTION VIE et NATURE