Sélectionner une page

Voici, un nouveau premier ministre qui, à l’instar du précédent, émane du parti les REPUBLICAINS, parti chasse, pesticides, béton et traditions.
Il fut collaborateur d’hommes aussi éclairés que SARKOZY, FILLON, BERTRAND…

Le monarque demeure fidèle à son archaïsme anti-écologique, anti-social.
Pour le tournant écologique, vous serez payés de mots fumeux.
Les chasseurs, tauromaniaques, maquignons et pollueurs peuvent dormir tranquillement.

Belle initiative, en revanche, de la part d’associations animalistes auxquelles se joignent quelques financiers de « renoms » !
Un référendum d’initiative populaire est proposé pour faire avancer la cause animale.
Interdiction des élevages en cages, des élevages concentrationnaires, de la chasse à courre sont, entre autres, évoqués.

J’approuve cette démarche tout en vous indiquant que son mérite, qui n’est pas moindre, est de sensibiliser l’opinion publique et de démontrer la présence dans le corps social d’une volonté écologique d’améliorer le sort du Vivant.

Bien sûr, cette démarche n’a aucune chance d’aboutir.

Pour saisir le peuple d’une question référendaire, il faut recueillir préalablement le soutien de 180 parlementaires (ce qui est parfaitement envisageable), mais aussi d’environ quatre millions sept cent mille citoyens, ce qui est radicalement impossible.
Ce MODE de référendum résulte d’une réforme constitutionnelle de 2008, du président (dont j’ai oublié le nom).

J’avais alors écrit qu’il s’agissait d’une pure imposture faisant croire que l’on réforme, alors que l’on verrouille.
Il n’y a jamais eu de référendum d’initiative populaire et il n’y en aura jamais jusqu’à une rectification de cette imposture.

Les grands syndicats, les partis de gauche ont tenté de déposer, l’an passé, un projet référendaire à l’encontre de la privatisation de l’aéroport de PARIS.
Ils sont bien loin d’avoir réuni les signatures requises car il ne s’agit pas de signatures de pétitions sur un coin de table mais d’une démarche volontaire individuelle, avec inscription sur un site dédié du ministère de l’intérieur, communication de sa carte d’électeur.
Bref, au grand jamais, quatre millions de citoyens n’effectueront ces démarches.

Alors, que penser de cette initiative ?

Comme je le disais, je l’approuve et signerai et inciterai à signer, mais mon devoir, mon impératif premier, est de vous dire la Vérité.

Il en va de cela comme des propositions de lois d’abolition de la vénerie ou de la tauromachie.
Depuis cinquante ans on en dénombre des dizaines.

Aucune n’a jamais été inscrite à l’ordre du jour des assemblées.

On fait plaisir aux animalistes mais on veille à préserver les intérêts des lobbies.
Le monarque est entouré de chasseurs dont certains tiennent des propos de voyous.
Et, ici, le monarque décide de tout.
Même Nicolas HULOT n’a pas pu le faire bouger et a dû partir suite à une réunion avec les chasseurs qui comptent tant de chascistes.

Gérard CHAROLLOIS
CONVENTION VIE et NATURE