Sélectionner une page

La protection animale est-elle reléguée au second plan dans le grand débat national organisé par Emmanuel Macron ? Selon un sondage commandé par la Fondation 30 millions d’Amis à l’IFOP, c’est l’avis de nombreux Français.

L’Institut français d’opinion publique a interrogé entre le 1er et le 2 février 2019 un échantillon de 1012 personnes. Selon ce sondage, “près de 4 Français sur 5 (78 %) estiment qu’Emmanuel Macron ne prend pas suffisamment en compte la protection animale dans sa politique, note l’association dans un communiqué. Le grand débat national ne risque pas d’améliorer cette perception, puisque les thèmes sur lesquels les citoyens sont invités à s’exprimer laissent totalement de côté la cause animale”. 55% d’entre eux souhaiteraient pourtant que ce sujet soit abordé.

L’avis des Français concernant l’élevage

Selon ce sondage, 83 % des Français sont favorables à l’interdiction de l’élevage intensif, alors que selon l’association, “dans notre pays, environ 80 % des animaux subissent ce mode d’élevage”. Ils seraient également plus d’un Français sur 5 à être favorable à un abattage sur le lieu d’élevage par des professionnels et ce, afin “d’éviter les souffrances liées au transport des animaux et les scandales de maltraitance dans les abattoirs” révélés par l’association L214 grâce à plusieurs caméras cachées. Enfin, “plus de 9 Français sur 10 (91 %) s’opposent au commerce de la fourrure”. 309.000 personnes ont signé la pétition de la Fondation 30 Millions d’Amis réclamant la fermeture des fermes à fourrure en Europe. En 2018 lors du même type de sondage, ils étaient 285.000.

Lire la suite ici