Sélectionner une page

[…]

Non, il n’a jamais été question de fermer les établissements de soins vétérinaires en abandonnant les animaux, les clients et la santé publique vétérinaire à leur sort. Il s’agit d’adapter les établissements de soins vétérinaires aux modalités de lutte contre la propagation de l’épidémie de SARS-CoV-2 qui imposent des mesures strictes de biosécurité.

Oui, les détenteurs d’animaux de compagnie, de loisirs ou de la ferme, ont accès aux soins vétérinaires dans le respect des consignes de biosécurité, des personnels vétérinaires et non vétérinaires de nos établissements de soins. J’appelle seulement et simplement à l’esprit de responsabilité, au civisme de chacun, ceci dans une confraternité qui est plus que jamais une valeur refuge.
[…]

Lire l’intégralité du message ici