Sélectionner une page

Les fédérations départementales des chasseurs se désolent de voir fondre les effectifs des chasseurs.

En trente ans, le nombre des tueurs agréés s’est réduit de 50% et contrairement à la propagande cynégétique, la France compte désormais moins d’un million de chasseurs.

À titre d’exemple, en un an, la DORDOGNE a perdu 700 chasseurs.

Alors, les structures de la chasse se lancent dans des campagnes de publicité pour tenter d’enrayer cette hémorragie d’adeptes.

Or, il faut se réjouir de cette évolution.

Pour nous, les animaux sont des êtres sensibles méritant notre respect et le fait de les traquer, les mutiler, les tuer pour se distraire représente une négation de ce caractère sensible.
Pour nous, la Nature se meurt et mérite une autre approche, faite de bienveillance, que l’approche du chasseur avec son fusil et sa pulsion de tuer.
Pour nous, la dignité humaine tient à la capacité d’empathie de l’humain envers toute souffrance.

La chasse, guerre perpétrée contre la faune, va à l’encontre de ces prises de conscience de notre relation à l’animal, à la biodiversité et à la violence.
Tout condamne la chasse, mort loisir.

Nous souhaitons son abolition.

Sa nuisance ne perdure que par la médiocrité d’une classe politique qui n’entend pas les aspirations majoritaires des contemporains : 84% des Français demandent l’abolition de la chasse à courre.
La publicité et la propagande du lobby de la chasse n’arrêteront pas une idée dont le temps est venu : idée du respect du Vivant et de l’amour de la Nature.

Gérard CHAROLLOIS
CONVENTION VIE et NATURE
TEL 06 76 99 84 65